Le blog

Les 5 erreurs du débutant en dessin : comment les régler

Total
64
Partages
couv

On sous-estime largement le pouvoir du mental pour apprendre à dessiner. On suit des tutos pas-à-pas, on recopie des dessins dans l’espoir de progresser rapidement. Mais clairement, les résultats ne sont pas fous.

 

En débutant, on fait énormément d’erreurs sans s’en rendre compte, que ce soit dans notre manière d’aborder le dessin ou dans l’état d’esprit.

 

On va mettre en lumière les 5 principales erreurs qui peuvent être de véritables freins à nos progrès, et comment les corriger pour ne plus se sentir stagner ! 

Réalise tes premiers pas en dessin grâce à notre  guide spécial débutant. On te fait découvrir toutes les bases à connaître pour faciliter tes débuts.

1 - Tu n'as pas trouvé ton "pourquoi"

On ne prend pas le temps de réfléchir aux raisons pour lesquelles on dessine, car on ne voit pas en quoi ça a un impact sur nos progrès. Pourtant, cette étape est cruciale pour ne pas se décourager et avoir un cap à suivre.

 

Trouver son “pourquoi” est la base de ton apprentissage. C’est ce qui te permettra de poser des objectifs clairs et de te donner un but à atteindre.


La motivation est une humeur qui fluctue. Mais la raison pour laquelle tu dessines, elle, sera constante et te servira de repère pour avancer. 

Commence par te poser ces questions et réponds-y : 

Pourquoi as-tu envie d’apprendre à dessiner ?

Qu’est-ce que tu veux être capable de dessiner, et pourquoi ?

Est-ce parce que tu veux en faire ton métier ? Être illustrateur, concept artist, tatoueur ?

L’idée est de trouver ce que tu aimes, l’essence même de ce qui te pousse à être ici, à vouloir apprendre à dessiner. Trouve ta raison.

Vouloir juste être meilleur en dessin ne t’aidera pas à progresser. C’est comme si je te disais «Je veux être meilleur en musique». Mais attends… Avec quel instrument ? Pour jouer quel genre de musique ?

 

Si tu commences à jouer de la guitare à l’aveugle, juste en grattant les cordes tous les jours sans vraiment savoir où tu vas, tu vas te décourager et t’épuiser. Ce qu’il risque de se passer, c’est que tu vas changer d’instrument, et le même schéma se répètera.

Spécialise-toi !

Si tu ne sais pas réellement ce que tu aimes ou ce que tu veux faire en dessin, ce n’est pas grave. Essaye-toi à tout, et vois ce que tu aimes plus qu’autre chose. Est-ce les portraits ? Les paysages ? Les créatures ? Sois simplement toi-même. 

🎨 Je prends énormément plaisir à étudier des plans de films et des photos pour améliorer mes compétences en digital painting. Je ne me limite donc pas et me donne des objectifs très précis pour progresser dans cette voie.

Pour un domaine aussi dense que le dessin, où il est difficile de savoir par quoi commencer, ton cerveau risque de saturer. On a vite l’impression qu’il faut grimper l’Everest et qu’on n’y arrivera jamais.

 

Sans direction à suivre, sans objectifs clairs et sans buts à atteindre, tu ne sais pas où tu vas. C’est vite anxiogène. C’est pourquoi il est hyper important que tu commences par comprendre où tu veux aller. 

 

De cette façon, tu n’auras plus jamais à te soucier de ta motivation, tu sauras parfaitement pourquoi tu dessines, dans quel but. 

📌 Comment faire ?

L’être humain a besoin d’objectifs pour progresser. Si tu te sens perdu, essaye-toi à cet exercice.

  1  

Commence par comprendre ce qui te plaît dans le dessin. Réunis plusieurs dizaines d’images d’artistes qui te plaisent et qui t’inspirent. Est-ce que tu vois des points communs entre toutes ces images ?

  2  

🔹Liste les sujets qui t’intéressent plus que les autres : portraits, paysages, créature, personnages, décors… 

🔹Trouve les techniques qui t’inspirent plus que les autres : aquarelle, peinture, croquis, digital painting…

🔹Définis l’ambiance qui t’émerveille plus que les autres : science-fiction, fantasy, médiévale, horreur…

  3  

Maintenant que tu as mieux ciblé ce que tu aimais dans le dessin, définis-toi un but à atteindre. Pour qu’il te pousse à t’améliorer, sois précis et limité dans le temps !

 

Par exemple : “Je souhaite réussir à dessiner des portraits en digital painting, d’ici 6 mois. Ça me permettra de me rapprocher plus vite de mon rêve d’être illustrateur.”

Mon objectif était de réussir à reproduire un portrait en digital painting (en étant le plus ressemblant à ma photo d’origine) en partant de zéro et en m’entraînant tous les jours au moins 20 minutes. En quelques mois, c’était mission accomplie !

 

En ayant un but précis, nos actions s’alignent automatiquement car on sait pourquoi on veut dessiner. Les progrès sont obligatoirement décuplés.

2 - Tu n'apprends pas les fondamentaux

Commencer par les bases est indispensable. On sous-estime très souvent cette partie-là, alors que c’est la plus importante.


Par volonté d’avoir de beaux dessins, on se focalise trop souvent sur les détails (c’est d’ailleurs ce qu’on aborde dans les 6 blocages qui t’empêchent de progresser).


Si le squelette de notre dessin n’est pas bon, on aura beau ajouter autant de détails que possible, ça ne le sauvera pas.


Quand les fondamentaux ne sont pas maîtrisés, ça fait descendre automatiquement la qualité d’une illustration. On sent que c’est déséquilibré et peu crédible.

Et si tu ne sais pas par où commencer, notre programme complet t’accompagne justement à travers tous les concepts essentiels du dessin pour propulser tes progrès. 🚀

Étudier de la bonne manière

Pour ne plus se focaliser sur les détails et se concentrer sur ce qui compte vraiment, il va falloir apprendre à étudier, et non plus recopier.  Pour ça, il faut comprendre comment construire son dessin.

Quand on parle de fondamentaux, on parle de plusieurs éléments tels que : la composition de l’image, la perspective et les volumes, la qualité de ton tracé, l’anatomie, la lumière et les couleurs. 

  1  

Pour apprendre à maîtriser tes bases, focalise-toi sur un seul élément à la fois. Avant d’attaquer un dessin, détermine quel point tu souhaiterais améliorer : la composition, la lumière, la qualité de ton trait ?

  2  

Choisis une référence, et lance-toi ! Focalise-toi uniquement sur l’objectif que tu t’es imposé. Choisissons par exemple la composition.

  3  

Il est nécessaire de prendre le temps d’analyser ta référence et de voir ce que tu pourrais changer et améliorer pour la dessiner.

3 - Tu restes dans ta zone de confort

On manque terriblement de confiance en soi quand on débute. À cause de ça, on se contente souvent de recopier des dessins sans aller plus loin. On dessine des personnages dans la même pose encore et encore, et on n’ose pas dessiner autre chose que ce qu’on maîtrise déjà.


Cette zone, c’est la mort de ta progression. En évitant de dessiner ce que tu ne sais pas faire, tu ne peux pas t’améliorer.  Ça finit même par devenir un réflexe, tu évites de te challenger pour ne pas être dans l’inconfort et ne pas faire d’erreurs.

Est-ce que tu dessines par facilité ou par plaisir ?

🔸 FACILITÉ

 

Tu dessines des choses qui te paraissent simples et qui sont plaisantes seulement si tu as un bon résultat.

🔸 PLAISIR

 

Que tu y arrives ou non, tu aimes dessiner et ça te motive à t’améliorer. Peu importe le résultat. 

Si tu dessines par plaisir et que ça te pousse à t’améliorer, c’est parfait. Continue ! Par contre, si tu sens que tu réalises tes dessins sans vraiment te challenger, il est temps de sortir de ta zone de confort en dessinant des choses qui te paraissent difficiles. 

🎨J’étais incapable de dessiner des mains. Pour éviter d’en dessiner, je faisais même en sorte qu’on ne les voit jamais sur mes personnages.

 

Quand j’ai décidé de sortir de ma zone de confort, je me suis mis le défi d’en dessiner une dizaine par jour. Il a suffi de quelques semaines pour que les progrès se voient. 

dessiner_mains

C'est mon style !

On se cache souvent derrière des excuses. Si on dessine mal un personnage ou un visage, on va assumer que c’est un style qu’on développe, notre façon unique de dessiner.


Mais soyons complètement honnêtes envers nous-mêmes. Ce n’est pas un style de ne pas avoir pris le temps d’apprendre à dessiner. Un style se base sur l’exagération ou la simplification. On apprend les règles, puis on joue avec.


Un style est intentionnel, une erreur non. Étudie les fondamentaux, passe du temps à développer ta maîtrise des bases. Tu verras à quel point tu apprendras plus vite.

4 - Tu favorises la qualité à la quantité

Dans le livre Black box thinking, l’auteur Matthew Syed nous raconte l’histoire d’un professeur de poterie qui a décidé d’évaluer sa classe sur deux critères distincts : la qualité, et la quantité.

 

Il a scindé sa classe en deux groupes :

  • le groupe A était jugé sur la quantité produite,
  • le groupe B était jugé sur la qualité d’une seule œuvre.

Devine quel groupe a produit le travail de meilleure qualité ? Étonnamment, c’est le groupe A qui a réalisé les meilleures poteries !

 

Le professeur en question l’explique facilement. Pendant que le groupe A produisait activement et apprenait de ses erreurs, le groupe B réfléchissait à la manière d’obtenir la perfection sans passer à l’action. 

 

Le point essentiel qu’on peut également appliquer au dessin, c’est qu’en produisant et en se trompant, on a l’opportunité d’apprendre de nos erreurs pour recommencer et progresser. C’est ainsi qu’on peut vaincre le perfectionnisme et gagner en qualité. 

5 - Tu te compares aux autres et doutes de tes capacités

En débutant en dessin, on a souvent l’impression de ne jamais être assez bon, d’être incompétent.


Le problème, c’est qu’on rentre dans une boucle destructrice où l’on se compare aux autres artistes, et l’on se sent de plus en plus nul. En doutant de ses propres capacités, on finit par se décourager et l’on freine inévitablement nos progrès.

Au lieu de te comparer aux artistes déjà accomplis, compare-toi à ton “toi” du passé. Compare tes dessins d’aujourd’hui à ceux du mois dernier. Tu n’as peut-être pas encore atteint tes objectifs, mais tu en es plus proche aujourd’hui que tu ne l’étais hier !

Célèbre tes propres victoires

Rappelle-toi que ce n’est ni une course ni une compétition. Tu ne peux que progresser à ton propre rythme. Se comparer aux progrès des autres est contre-productif.


Certains artistes ont mis des années à obtenir leur niveau. D’autres ont travaillé 15h par jour pour être professionnels en un an. Chaque parcours est différent.

 

Il est super important que tu célèbres chaque petit progrès et chaque petite victoire. Ne te tracasse pas concernant l’aspect de tes dessins : tu es en train d’apprendre et de t’améliorer. La seule chose qui compte est ton progrès, qu’il soit rapide ou non.

On l’a vu dans l’article sur le talent, le dessin n’est qu’une compétence comme une autre. Tout le monde peut apprendre à la maîtriser. Ta persévérance est ce qui va faire la différence et te permettre d’atteindre ton but ! 

les échelles de compétences

Conclusion

Il est difficile de se défaire de certaines croyances limitantes, ou de transformer son état d’esprit afin de ne pas continuer à faire des erreurs.


Le mental est souvent mis de côté, comme s’il n’avait aucune influence sur nos progrès. Pourtant, c’est souvent lui qui n’est pas assez développé chez un débutant et va le pousser à l’échec.


Commence par corriger chacune de ces erreurs en prenant le temps de revoir ta manière de penser et d’apprendre. C’est le cumul des connaissances et de ton état d’esprit qui te permettra de vraiment progresser en dessin.

 

De ton côté, c’est quoi la plus grosse difficulté que tu rencontres quand il s’agit de dessiner ? ✍️

cœur

Enregistre l'article pour le garder sous la main !

Passe ta souris sur l’image pour enregistrer l’article sur ton compte Pinterest. Tu pourras ainsi le relire quand tu veux. Super pratique !

Hey, merci pour ta lecture. L'article t'a plu ?

N’hésite pas à partager ton avis et ou me poser des questions directement dans l’espace commentaires. Connaître tes préférences me permettra de te proposer un contenu d’une qualité encore meilleure.

6 commentaires

Gosselart 11 décembre 2020 - 5h39

Super articles motivant

Répondre
Zephy 11 décembre 2020 - 12h54

Heureuse que ça puisse procurer un peu de motivation 💪

Répondre
olric 12 décembre 2020 - 16h11

super enrichissant et intéressant je me suis reconnue dans beaucoup des propos

Répondre
Zephy 12 décembre 2020 - 19h21

Merci infiniment Olric. Je suis super contente que ça puisse apporter un peu de lumière sur des problématiques qu’il n’est parfois pas évident de résoudre. ✨

Répondre
Matthieu 29 janvier 2022 - 9h59

Merci beaucoup pour tes articles.
Quel plaisir de les lire, vivement les prochains!!
Ça fait un bien fou de se sentir capable.
Et surtout, ça remplit une jauge dont tu ne parles pas LA MOTIVATION!! ^^

Répondre
Zephy 30 janvier 2022 - 12h45

Avec grand plaisir ! Je suis super heureuse que ça puisse te redonner la confiance qu’il faut et la motivation pour avancer 🤗
Bon dessin à toi ✨

Répondre

Laisser un message

Prêt à propulser tes progrès en dessin ?

Hey, moi c’est Zephy ! Je suis formatrice en dessin et mon job consiste à aider les débutants en dessin à progresser efficacement.

Besoin d’un coup de main pour débloquer ton potentiel ?

Logo Zephy

Rejoins notre communauté d'artistes

Suis-nous sur Instagram pour ne rater aucun nouveaux tutos ! On te conçoit chaque mois du contenu inédit pour t’aider à progresser. 🚀

Une question ?

Envie de nous laisser un petit mot ou de nous poser une question ? N’hésite pas à nous écrire, nous serons ravis de te répondre. 💌

 

Zephy
rond_

Où souhaites-tu
recevoir ton guide ?

Reçois du contenu rempli d’astuces et

ton guide spécial débutant. 🎁

Ton adresse email sera chouchoutée et tes données en sécurité. Tu peux lire la politique de confidentialité ici.

coeur_like

Une question à
me poser ?