Le blog dessin

Guide Pratique : Dessiner les Proportions du Corps Humain

Total
11K
Partages
couverture_dessiner_proportions_corps

Pour dessiner un personnage réaliste et crédible, il est crucial de maîtriser les proportions du corps humain. 

 

Même si notre style de dessin n’est pas réaliste, comme le manga ou l’illustration jeunesse, connaître les règles de proportion est essentiel. En comprenant ces règles, nous pourrons les utiliser à notre avantage et les adapter à notre style artistique.

 

Dans cet article, nous allons découvrir des méthodes simples pour mieux comprendre comment dessiner le corps humain avec des proportions correctes, sans avoir besoin de connaître l’anatomie sur le bout des doigts !

Découvrez les bases du dessin à nos côtés avec notre guide essentiel spécial débutant. Votre approche du dessin sera transformée !

1 - Les canons anatomiques

Le concept de canon en dessin représente un modèle idéal auquel on peut se référer pour définir les proportions du corps humain de manière harmonieuse. Ces canons sont souvent mesurés en utilisant la tête comme unité de mesure.

 

En considérant une tête comme une unité de mesure, nous simplifions grandement le processus de dessin et nous pouvons ainsi mesurer les différentes parties du corps avec plus de facilité et de cohérence. Cela nous aide à créer des dessins plus équilibrés et réalistes.

Les 3 canons les plus répandus

   1   

L’être humain standard mesurerait environ 7,5 têtes. Ce sont les proportions les plus justes si nous souhaitons être au plus proche de la réalité. Mais il existe des modèles plus simples pour nous faciliter la vie.

   2   

Dès la Renaissance, le canon « idéalisé » du corps humain correspond à 8 têtes au total en hauteur. L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci en est un parfait exemple. Nous obtenons un corps plutôt athlétique, aux proportions qui semblent parfaites. Le chiffre 8 étant facile à appliquer, la plupart des artistes se tournent vers ce canon-là.

   3   

Nous pouvons également pousser les mesures à 9 têtes pour donner un caractère plus héroïque à notre personnage. Il aura l’air beaucoup plus imposant et musclé.

Évidemment, les proportions varient légèrement d’une personne à une autre. La méthode des 8 têtes nous permet de nous donner un repère pour débuter en dessin. Nous pourrons ensuite jouer avec ces règles et adapter nos proportions à nos personnages.

Le cas particulier des enfants

La partie du corps qui grossit le moins avec le temps est la tête. Un enfant aura donc des proportions complètement différentes par rapport à un adulte. Nous pourrons appliquer des proportions à 5 têtes à un enfant plutôt jeune.

 

Il est même possible d’avoir des proportions à 4 têtes pour un enfant en bas-âge, et monter jusqu’à 7 têtes pour un adolescent.

2 - La méthode pour dessiner avec de bonnes proportions

Étape 1 : Définir la hauteur

Pour dessiner avec de bonnes proportions, nous pouvons commencer par tracer une ligne verticale pour définir la hauteur de notre personnage. 

 

En divisant cette ligne en deux, nous obtiendrons l’emplacement du pubis.

Étape 2 : Marquer les repères

En divisant notre ligne en 4 parties égales, nous obtienons de nouveaux repères pour les proportions du corps.

 

Le premier quart marque les aisselles, tandis que le dernier l’emplacement du bas du genou.

Étape 3 : Placer le menton

Il n’y a plus qu’à marquer un repère au milieu du quart en haut pour avoir l’emplacement de la tête.
 
Tout est une question de quarts et de milieux ! Recherchez toujours les ratios pour contrôler vos proportions.

Étape 4 : Définir le haut du corps

Pour  terminer, nous divisons notre moitié haute en tiers pour obtenir l’emplacement des épaules et le bas des côtes.

 

Maintenant que nous avons nos repères, nous allons pouvoir apprendre à dessiner un personnage en proportions.

Pour vous faciliter la vie, pensez toujours en tiers ou en moitié. C’est ainsi super simple de retenir les relations qu’ont les membres entre eux ! En mémorisant cette technique, il devient beaucoup plus facile de positionner nos éléments de tête.

3 - Dessiner le corps grâce à la méthode des triangles

Maintenant que nous savons comment placer la base de notre corps, nous allons maintenant le détailler pour pouvoir dessiner notre personnage aux bonnes proportions.

   1   

ne fois que nous avons nos repères en place, nous pouvons débuter en dessinant la tête et les épaules. La largeur des épaules est généralement équivalente à deux fois la hauteur de la tête. Ensuite, nous pouvons créer un triangle reliant les épaules au pubis pour esquisser la forme de base du corps.

   2   

Ensuite, nous traçons un triangle inversé, allant du bassin jusqu’à la base du cou. Chez les hommes, le bassin sera généralement plus étroit que les épaules, tandis que chez les femmes, ce sera l’inverse. Enfin, nous esquissons un triangle qui descend jusqu’aux pieds pour définir la forme globale du corps.

   3   

Les mains se positionneront généralement au niveau des mi-cuisses. La taille se situera sous le bas des côtes, et les coudes seront parfaitement alignés. En pensant en termes de formes géométriques simples, il devient plus aisé de tracer les bases du corps de manière cohérente.

Détailler le corps masculin

À partir de nos proportions, nous pouvons casser les contours pour ajouter du détail et donner un aspect plus humain à notre personnage. Pour ça, pas besoin de nous compliquer la vie : nous ne traçons que des formes simples.

Tous les éléments du corps peuvent être simplifié en formes très basiques : triangles, hexagonal, carré, etc. En traçant le moins de lignes possible, nous créons une base très rapide et complète, aux bonnes proportions.

Détailler le corps féminin

Le corps d’une femme suit les même règles que pour le corps d’un homme. Les placements sont les mêmes, seules quelques ratios changent. Le bassin sera par exemple plus large ou équivalent à la largeur des épaules. 

L’essentiel est de casser les contours en formes simples. Les genoux peuvent être simplifiés en trois traits. Les pieds et les mollets s’apparentent à des triangles. Nous allons toujours au plus simple.

4 - Les formes 2D simplifiées

Une fois que nous comprenons comment s’établissent les relations entre les différentes parties du corps humain, le dessin devient une question de formes. Nous pouvons jouer avec celles-ci pour créer des personnages uniques et originaux.

 

Si nous continuons avec notre exemple de vue de face, nous pouvons commencer par simplifier nos formes et les modifier. Cette approche simpliste nous permet de poser rapidement les proportions pour ensuite ajouter les détails et l’anatomie.

Les méthodes des 8 têtes et des triangles fonctionnent sur des personnages de face ou de dos. Dès qu’un personnage est en mouvement ou dans des poses plus complexes, nous allons devoir nous adapter. 

Le canon à 8 têtes est un guide, il nous sert simplement de repère, mais ne va pas résoudre tous nos problèmes. Pour ça, il faut changer notre perception et passer d’un dessin en 2D à un dessin en 3D.

5 - Penser en volume et en perspective

En général, nous voulons apprendre à dessiner des corps en mouvement et des poses dynamiques. Pour cela, nous devons passer en mode 3D.

 

Modifier la pose d’un corps ne change pas ses proportions dans la réalité. Les proportions semblent changer en raison de la perspective. En effet, un corps humain évolue sur un plan en 3D et, comme tout autre objet, il est soumis à la perspective.

Pour mieux comprendre comment obtenir de bonnes proportions sur un personnage avec une pose dynamique, nous devons étudier le volume.

 

Nous passons d’une vision 2D où nous dessinions des carrés et des triangles à une vision en 3D où nous allons dessiner des cubes et des cylindres.

 

Il n’y a pas de raccourcis magiques pour cela. La clé consiste à simplifier ce que nous voyons en volumes basiques. Un corps humain est très complexe, mais en le simplifiant, il devient plus facile à dessiner.

En maîtrisant notre sens du dessin en volume, en 3D, nous pouvons mieux placer dans l’espace des volumes simples. Il devient plus facile d’obtenir de bonnes proportions lorsque nous essayons de placer des cylindres plutôt que des muscles.

Se questionner sans cesse

Tout est une question de ratio et d’instinct. Cela se développe avec la pratique, un sens de la perspective et une remise en question constante.

 

En dessinant, il est hyper important de questionner sans cesse le placement des éléments. Est-ce que ce cylindre est trop petit ? Trop grand ? Est-ce qu’il arrive bien au niveau de la cage thoracique ? C’est grâce à ces questionnements que nous allons pouvoir progresser.

En développant nos bases en dessin, notamment en apprenant à dessiner en volume et en perspective, nous sommes en mesure de résoudre de nombreux problèmes liés aux proportions du corps humain. 

 

Ces compétences nous permettent d’acquérir un meilleur instinct artistique, ce qui se traduit par des dessins plus réalistes et équilibrés.

Nos petits livres favoris

Chris Legaspi a une approche du corps humain simplifié, que ce soit dans les formes ou les volumes. Un must-have !

Steve Hudson est un artiste incontournable lorsqu’il s’agit de dessiner le corps humain. Il détaille tous les fondamentaux du dessin de corps humain, en passant par la structure et la gestuelle.

Pour ceux qui souhaitent se plonger dans le dessin de manga, ce livre est une belle référence pour dessiner des corps humains en proportions !

Pour récapituler

La clé pour dessiner un personnage aux bonnes proportions réside dans les ratios, qui nous aide à comprendre les relations entre les parties du corps humain.

 

En retenant les petites astuces, nous nous créons des repères pour jouer avec les proportions et les ajuster. La simplification des formes et des volumes est essentielle pour dessiner n’importe quelle pose, et s’entraîner en 3D permet de conserver des proportions précises tout en dessinant des poses dynamiques.

 

La pratique régulière et le développement de l’instinct sont indispensables pour progresser. Alors, à vos crayons et bon entraînement ! ✍️

cœur

Enregistrez l'article pour le garder sous la main !

En passant la souris sur l’image, vous pouvez directement enregistrer l’article sur votre compte Pinterest. Vous pourrez ainsi garder l’article sous la main et nous aider à le partager à d’autres artistes en herbe.

Hey, merci pour votre lecture. L'article vous a plu ?

N’hésitez pas à nous partager votre avis et à nous poser des questions directement dans l’espace commentaires. Connaître vos préférences nous permettra de vous proposer un contenu d’une qualité encore meilleure.

16 commentaires

Jeanne 26 novembre 2021 - 17h56

oui très bien expliquer et simplement, merci encore

Répondre
Zephy 27 novembre 2021 - 11h06

Avec grand plaisir ✨

Répondre
Cyrille 15 mars 2024 - 15h28

Super

Répondre
Iskra 12 mai 2022 - 13h00

Simple et efficace ! Merci

Répondre
Zephy 12 mai 2022 - 22h49

Ravie que ça puisse aider 💪

Répondre
Floriane 29 août 2022 - 22h21

Oh je vien de découvrir cet article il es vraiment génial !! Merci beaucoup !!

Répondre
Zephy 30 août 2022 - 15h29

Avec grand plaisir Floriane ! Super contente qu’il te plaise, et merci à toi pour ce gentil retour !

Répondre
Dominique 11 janvier 2024 - 10h32

C est précis avec des informations abordables
Très motivant

Répondre
Saadi 10 décembre 2022 - 11h36

Génial merci beaucoup pour cette leçon

Répondre
Henry 29 janvier 2023 - 9h48

Belle vulgarisation du corps humain en dessin ! Je vais mettre en pratique ces conseils et m’entraîner. Merci.

Répondre
Ernest 10 janvier 2023 - 12h37

Très édifiant! Merci beaucoup

Répondre
Claude 4 octobre 2023 - 11h36

Simple. Reste à s’entraîner et pratiquer Merci.

Répondre
babeth 18 décembre 2023 - 15h28

Après avoir parcouru plusieurs sites sur les proportions du corps humain, je suis étonnée de l’absence de repère pour la taille des bras (mains comprises). La longueur des bras est dépendante de la hauteur du corps, ou inversement la hauteur du corps est indissociable de la longueur des bras, expl. debout les bras à l’horizontal, prendre la mesure en partant du début des doigts du bras gauche jusqu’au début des doigts du bras droit et vous avez la hauteur du corps. C’est une loi de la nature, elle est incontournable, même les nains y sont soumis.

Répondre
Zephy 25 décembre 2023 - 18h24

Je pense que le manque d’informations dessus vient du fait qu’il est plus complexe d’utiliser les bras comme repères en dessin. Les repères sont souvent plus percutants visuellement pour un débutant lorsqu’on part du tronc ou qu’on évoque la hauteur de tête. Les bras font bien la hauteur du corps quand ils sont tendus, mais ce n’est pas un élément qui sera facile ou intuitif à reproduire en dessin. On cherchera plutôt des facilités visuelles comme la recherche de ratios (le genou est au niveau du milieu de la jambe, le coude au milieu de la longueur du bras, etc.). Il existe énormément de règles de proportions au niveau du corps humain, mais toutes ne sont pas adaptées pour un débutant qui peut vite se sentir surchargé. Plus c’est simple à voir, plus ce sera simple à dessiner 😊

Répondre
Manu 28 mars 2024 - 18h47

Merci pour vos enseignements, cela fait plusieurs années que je dessine et je n avait pas ces bases c est la première fois que j ai des explications aussi claire et simplifiées!

Bravo pour votre travail

Répondre
Zephy 15 avril 2024 - 19h53

Vraiment ravie que tout vous paraisse plus clair ! Merci à vous pour ce retour 😊

Répondre

Laisser un commentaire sous l'article

Besoin d'aide pour progresser en dessin ?

Hey, moi c’est Zephy ! Je suis formatrice en dessin et j’ai accompagné des centaines d’étudiants à développer leurs compétences en dessin. Besoin d’un coup de pouce vous aussi ?

Logo Zephy

Des tutoriels à découvrir chaque semaine

Nous vous créons des tutoriels exclusifs sur Instagram chaque semaine pour vous tenir motivés et inspirés. N’hésitez pas à en profiter en rejoignant notre communauté d’artistes ! 🚀

Une question à nous poser ?

Envie de nous laisser un petit mot ou de nous poser une question ? N’hésitez pas à nous contacter par e-mail, nous serions ravis d’échanger avec vous. 💌

 

Zephy
coeur_like

Besoin d'aide ?
Contactez-nous :