Le blog

Commencer le dessin : les 4 étapes indispensables

Total
4
Partages
couverture_commencer_en_dessin_4_etapes

Lorsqu’on se lance seul en dessin, on ne sait pas par où commencer ni comment progresser concrètement. C’est la première difficulté à laquelle on est confronté en tant que débutant.

 

On recopie des dessins ou des photos, mais le résultat n’est jamais à la hauteur de ce que l’on attend. Et la raison est très simple : on apprend simplement de la mauvaise manière.

 

Parce que oui, il est possible de faire fausse route et de perdre beauuucoup de temps. On peut stagner des années en dessin, ou au contraire progresser en très peu de temps. Tout va dépendre de notre façon d’apprendre.

💡 Si tu es tout nouveau ici, n’oublie pas de télécharger gratuitement ton guide ultime du débutant. Il t’aidera à te lancer dans le dessin avec des premiers exercices ludiques !

1 - Préparer son apprentissage

Avant toute chose, il nous faut comprendre que le dessin n’est pas une question de talent. On en parle d’ailleurs de manière approfondie dans notre article As-tu besoin de talent pour dessiner ?

 

Le dessin est avant tout une compétence, elle s’apprend et se pratique. Et on peut développer cette compétence plus ou moins rapidement.

Les deux types de pratiques

   1   

La pratique aveugle

Lorsque l’on débute en dessin, on se contente souvent de pratiquer en espérant progresser avec le temps. C’est ce que j’appelle la pratique aveugleOn dessine sans réellement savoir quoi faire pour progresser, on obtient un dessin qui ne nous plaît pas vraiment sans trop savoir ce qui cloche.

Pour les personnes qui souhaitent réellement progresser en vu d’atteindre leurs objectifs (que ce soit pour réaliser un projet personnel, pour dessiner d’imagination ou travailler en tant que professionnel), c’est loin d’être suffisant.

En dessinant ainsi, on risque de stagner et de garder notre niveau pendant des mois voir des années. La progression est très lente. En soi, ce n’est pas une mauvaise chose si on y prend plaisir et qu’on souhaite juste se détendre de temps en temps. Mais si on souhaite progresser, ce n’est clairement pas optimal.

   2   

La pratique intelligente

Il est alors indispensable de pratiquer en vu de progresser, à la façon d’un sportif. C’est ce que j’appelle la pratique intelligente. On va cibler nos exercices et dessiner en vu de gagner en compétences, et non plus pour obtenir un joli dessin. 

On va réaliser des entraînements méthodiques pour développer notre dextérité, notre regard et notre sens des proportions, pour pouvoir booster nos progrès. La progression sera donc très rapide étant donné qu’on réalise une pratique ordonnée et planifiée.

C’est de cette manière que certains artistes peuvent obtenir un niveau professionnel en peu de temps. Ce n’est pas parce qu’ils sont talentueux, c’est simplement parce qu’ils ont pratiqué de la bonne manière pour apprendre plus facilement et plus rapidement. 

On doit donc opter pour une pratique ciblée pour progresser. Mais comment on s’y prend concrètement ?

Se préparer aux bases du dessin

Les bases, ce sont les fondamentaux du dessin, les compétences essentielles à développer pour être un bon dessinateur. Ce sont les tout premiers éléments à maîtriser pour progresser. 

 

La théorie peut sembler rébarbative mais elle peut au contraire être très amusante quand on l’applique à des exercices ludiques. L’avantage, c’est qu’une fois les bases maîtrisées, on aura des fondations solides et on sera capable de dessiner n’importe quoi.

Il n’existe malheureusement aucun raccourci si on souhaite vraiment progresser en dessin : apprendre les bases est la première étape pour obtenir des résultats. 

 

Fuir cette étape, c’est juste retarder notre apprentissage car de toute façon, on sera obligé de passer par là.

2 - Simplifier le dessin en catégories

Pour se faciliter la vie, on peut segmenter les bases du dessin en différentes catégories. De cette manière, tout nous paraîtra plus simple et clair. 

 

C’est comme si on disséquait notre dessin couche par couche. Un artiste accompli maîtrise toutes les catégories, c’est un acquis pour lui, il n’y pense même plus ! Mais c’est parce qu’à ses débuts, il a pris le temps de maîtriser chaque catégorie une à une.

Les 6 catégories du dessin

   1   

TRACÉ & LIGNES

 

Le premier élément qui composent les bases du dessin est le plus évident : c’est la qualité du tracé. C’est la première couche du dessin, son squelette.

Cette compétence détermine notre capacité à réaliser de belles lignes confiantes et maîtrisées, qui ne tremblent pas. On aura beau savoir dessiner ce que l’on veut, si notre tracé n’est pas maîtrisé, c’est tout le dessin qui va en pâtir.

   2   

VOLUME & CONSTRUCTION

 

La deuxième catégorie concerne les formes et les volumes basiques. Il s’agit là de réussir à dessiner en 3D sur une surface en 2D et de simplifier ce que l’on voit.

On ne veut plus dessiner les contours d’un objet, mais on cherche plutôt comprendre son volume de base pour le reconstruire. Le volume en dessin, c’est comme de la sculpture. On commence par des formes ultra basiques et on les assemble pour obtenir un élément complexe.

   3   

PERSPECTIVE

 

Cette catégorie est plus technique puisqu’il s’agit de donner l’illusion de profondeur à notre dessin. La perspective, c’est le fait d’appliquer les lois physiques de notre monde au dessin, pour qu’on ait une sensation de profondeur.

Les objets qui s’éloignent de nous sont plus petits, et on va chercher à comprendre ces règles pour les appliquer à notre dessin. La perspective est facile à comprendre et en la maîtrisant, on obtient des dessins crédibles et réalistes.

   4   

ANATOMIE

 

L’anatomie est un savoir particulier qui s’applique aux éléments organiques tels que le corps humain et les animaux. Sans un savoir basique de l’anatomie, il sera très difficile de dessiner des volumes cohérents.

Apprendre l’anatomie nous permettra de dessiner des animaux et des personnages en mouvement. L’anatomie nous permet de réellement comprendre ce que l’on dessine, et non plus de recopier ce que l’on voit.

   5   

LUMIÈRE & OMBRES

 

Notre nouvelle couche à appliquer à notre dessin concerne les ombres, les lumières et même les couleurs. Il y a une réelle physique de la lumière qui régit notre monde et qu’on peut transposer à nos dessins.

En comprenant les fondamentaux de la lumière, on sera capable de poser des ombres sur n’importe quel dessin. Les couleurs viendront enrichir notre dessin et changeront en fonction de la lumière ! Tous ces éléments sont liés.

   6   

COMPOSITION & RENDU

 

Et enfin, on arrive au dernier élément qui est la composition de l’image. On apprend à designer nos dessins pour les rendre plus attrayants.

À la façon d’un metteur en scène, on peut composer notre dessin pour qu’il raconte une histoire, qu’il transmette des émotions, ou qu’il soit simplement esthétique. L’idée, c’est de le sublimer pour qu’il soit percutant et équilibré.

Les jauges à remplir

Maintenant qu’on a fait le tour des 6 catégories du dessin, l’idée va être de progresser dans chacune d’entre elle. Imagine que chaque catégorie ait une jauge qui va se remplir au fur et à mesure qu’on apprenne des choses sur elle

Au début, on part tous avec nos jauges à vide. C’est complètement normal, on ne naît pas avec une jauge déjà remplie à fond. Tout s’apprend, et nos jauges vont se remplir au fur et à mesure de notre pratique et de notre apprentissage.

Certaines jauges vont être plus faciles et rapides à remplir que d’autres. Parfois, on aura des facilités avec une catégorie en particulier, et à l’inverse, certaines nous paraîtront plus dures. 

 

C’est comme à l’école, certains se sentent plus à l’aise en mathématiques, d’autres en sport ou en littérature. Ce sont des affinités naturelles, et c’est la même chose pour les catégories du dessin.

Au début de cet article, on n’avait pas forcément conscience de ce qu’il fallait travailler concrètement pour progresser. Mais en segmentant le dessin en plusieurs catégories, on y voit un peu plus clair. On va alors vouloir augmenter significativement tous ces niveaux et les travailler un par un pour progresser.

3 - Travailler sur une seule chose à la fois

Maintenant, il va nous falloir travailler chaque catégorie une à une. On va vouloir augmenter notre niveau dans la maîtrise du tracé, pour passer de novice à apprenti par exemple. Ce qui aura un impact dans la qualité de tous nos dessins, peu importe ce que c’est. 

Puis, on fera de même avec une autre catégorie, etc. On n’est pas obligé de se focaliser sur une seule catégorie pendant des mois, on peut voguer d’une catégorie à une autre pour éviter l’ennui et la routine. 

Cela dépend en réalité de chaque personne, nous sommes tous différents. Certains ont besoin de se focaliser sur un même sujet pendant des jours pour bien le comprendre, d’autres préfèrent réserver un jour de la semaine à une catégorie pour varier un peu son apprentissage et toucher à tout.

Dans tous les cas, la règle est simple. Il faut toujours choisir une seule catégorie à travailler par dessin. Un dessin = une catégorie. De cette manière, chaque dessin aura un seul objectif. 

On ne cherchera plus à avoir un “joli” dessin, mais on se focalisera sur l’apprentissage d’une catégorie. On se demandera à la fin d’un dessin “Est-ce que mon trait est plus maîtrisé que sur mon dessin de la semaine passée ?” plutôt que “Est-ce qu’il est beau ?”.

 

De cette manière, les progrès vont être incroyablement boostés car ils seront ciblés.

4 - Le processus à adopter pour étudier le dessin

Étape 1 : Choisir un sujet

La première étape consiste à choisir ce qu’on va dessiner. On ne va pas chercher directement à dessiner une scène ultra complexe, mais prendre plutôt un élément basique.

 

Ça peut être un objet du quotidien, un animal, un élément de la nature. Dans notre exemple, on va choisir de dessiner un arbre.

Étape 2 : Définir une catégorie

On va ensuite choisir une catégorie sur laquelle on va se concentrer.

 

Pour commencer, on va choisir notre première catégorie “Tracé” car c’est la première qu’il est essentielle de développer.

Étape 3 : Chercher des références photos

Ensuite, on va réunir des références photos pour pouvoir se faciliter la vie.

 

Utiliser des références est primordial. Ça nous permet d’étudier en profondeur l’objet, de le comprendre et de mieux le reproduire.

Étape 4 : Prendre des références d'artistes

Puis, on va réunir des dessins d’artistes pour étudier leur style de tracéIci, on s’inspire de l’artiste Julie Lafeuille qui utilise énormément de courbes pour créer du mouvement. 

 

Choisis un artiste à étudier et essaye de comprendre son tracé pour le reproduire sur ton dessin.

Étape 5 : Réaliser un croquis rapide

Et c’est parti, on se lance dans un petit croquis rapide. L’idée, c’est de dessiner en peu de temps (5min) en se focalisant uniquement sur la qualité de notre trait.

Lorsque tu dessines rapidement avec un objectif, tu oublies les détails et tu te focalises sur l’essentiel.

Les croquis rapides sont un très bon moyen de se couper du perfectionnisme. Le perfectionnisme est un réel frein car il nous paralyse et nous garde dans notre zone de confort. En dessinant sans pression, juste pour le plaisir d’apprendre, tu gagnes plus facilement en compétences.

Étape 6 : Analyser son croquis

Pour terminer, on va analyser notre croquis. On peut noter à côté de chaque dessin réalisé les choses positives et les choses à améliorer concernant son tracé

 

C’est une sorte d’auto-évaluation qui va nous donner un axe à suivre pour la prochaine fois.

Pour récapituler

On est capable de développer nos compétences en dessin de manière très rapide, et tout ça, avec plaisir ! Le seul moyen d’y parvenir est d’organiser son apprentissage et de commencer par le début. Le dessin est souvent intimidant et décourageant. Pourtant, en étant méthodique, tout devient plus simple

Si tu ne sais pas réellement comment progresser dans une catégorie, des tonnes de ressources sont à ta disposition, que ce soit à travers des vidéos youtube, des articles de blog, des livres ou même des cours en ligne.

La formation complète pour débutants que j’ai créée a été conçue spécialement dans le but d’apprendre chaque base du dessin et de se focaliser sur un aspect à la fois. Ainsi, mes étudiants progressent plus sereinement et rapidement, en remplissant leurs jauges une à une jusqu’à la maîtrise de toutes les bases du dessin.  

💡 Si tu souhaites être accompagné pour apprendre à maîtriser les bases du dessin, découvre dès maintenant le programme de la formation.

cœur

Enregistre l'article pour le garder sous la main !

Passe ta souris sur l’image pour enregistrer l’article sur ton compte Pinterest. Tu pourras ainsi le relire quand tu veux. Super pratique !

Hey, merci pour ta lecture. L'article t'a plu ?

N’hésite pas à partager ton avis et ou me poser des questions directement dans l’espace commentaires. Connaître tes préférences me permettra de te proposer un contenu d’une qualité encore meilleure.

Laisser un message

Envie d'apprendre à mieux dessiner ?

Hey, moi c’est Zephy ! J’aide les débutants en dessin à booster leur progrès et à leur développer un mental de guerrier

Besoin d’un coup de main pour débloquer ton potentiel ?

Logo zephy blanc

Apprends à dessiner avec moi

J’aide les débutants en dessin à booster leur progrès et à leur développer un mental de guerrier. Tous mes cours sont conçus avec une positivité explosive pour t’encourager sans cesse à avancer. ☀️

Une question ?

Un besoin d’informations, une envie de me contacter, une bonne blague à me raconter ? N’hésite pas à m’envoyer un petit message.

Zephy
rond_

Où souhaites-tu
recevoir ton guide ?

Reçois du contenu rempli d’astuces et

ton guide spécial débutant. 🎁

Ton adresse email sera chouchoutée et tes données en sécurité. Tu peux lire la politique de confidentialité ici.

coeur_like

Une question à
me poser ?